Portefeuille

📆 Publié en novembre 2019.

⚠️ L’importance des dates
Les outils évoluent sans cesse, bien plus vite que ma bande passante pour maintenir à jour cette base de connaissances (car ce n’est pas mon travail à plein temps, m’voyez).

Il est possible que le contenu de certains articles ne soit plus tout à fait valable au moment où vous le lisez. Remettez donc toujours les pages dans le contexte de leur date d’écriture, c’est important.

Portefeuille Handy
Matériel actuel : Handy (depuis 2017).

Dégainer sa carte de transports pour franchir les portes du métro. Sortir sa carte bancaire pour payer sa baguette. Trouver des espèces pour rembourser les derniers résistants à Lydia, ou payer les commerçants qui ont quelques décennies de retard.

Le niveau de récurrence de ce genre de tâches est substantiel. Nous y sommes confrontés plusieurs fois par jour. Et il y a un élément qui les influence plus que tout : l’ergonomie de notre portefeuille.

Après plusieurs années à m’énerver sur mes portefeuilles surdimensionnés et trop compliqués à manipuler, j’ai fini par tomber sur la campagne de financement participatif du portefeuille Handy, fin 2017.

Le système de « pull-out » du portefeuille Handy
Le système de « pull-out » est fort pratique.

Leur approche m’a tellement parlé que j’ai tout de suite contribué au financement du produit, sans même prendre le temps de faire ma petite étude de marché habituelle. La campagne a été un franc succès, ce qui a permis aux lillois d’Alaskan Maker de produire leur dernière création assez rapidement.

N’ayant plus jamais songé à changer de portefeuille depuis, on peut dire que je suis content de mon Handy. Il est suffisamment compact pour ne pas m’encombrer inutilement, tout en étant capable de contenir jusqu’à 12 cartes, ce qui est déjà conséquent. C’est un équilibre (contenance/encombrement) qui me convient bien.

En ayant réfléchi à l’ordre dans lequel je range mes cartes, je ne perds plus jamais trois plombes à dégainer la bonne dans une situation imprévue.

Le portefeuille Handy peut aussi contenir des espèces, en plus des cartes
Le Handy permet même de survivre aux conditions extrêmes : l’utilisation d’espèces. 😱

Même si la dématérialisation des cartes avance tranquillement (coucou Apple Pay et Google Pay), il nous reste encore un peu de chemin à parcourir pour que sortir de chez soi sans la moindre carte ne soit plus un fantasme.

Vivement que la France se bouge pour réduire la taille aberrante de nos cartes d’identité. Ce serait déjà un bon pas en avant dans la réduction de nos dépendances matérielles.


À ne pas rater !

Mes textes vous plaisent ? Suivez-moi.

Adresse e-mail non valide