1. 🏠 Accueil
  2. Logiciels
  3. Pocket Casts • Écouter des podcasts

Pocket Casts • Écouter des podcasts

📆 Publié en septembre 2019.
✍️ Dernière mise à jour en janvier 2020.

⚠️ L’importance des dates
Les outils évoluent sans cesse, bien plus vite que ma bande passante pour maintenir à jour cette base de connaissances (car ce n’est pas mon travail à plein temps, m’voyez).

Il est possible que le contenu de certains articles ne soit plus tout à fait valable au moment où vous le lisez. Remettez donc toujours les pages dans le contexte de leur date d’écriture, c’est important.

Quand j’ai commencé à écrire sur Pocket Casts, mon article original s’est vite transformé en une pseudo-introspection sur ma propre consommation de podcasts. Je n’ai pas pu m’empêcher de vous raconter mon rapport particulier à ce média, et ce qui le rend si intéressant.

Jetez-y un œil pour comprendre la puissance du format podcast. Si vous en êtes déjà convaincus, vous voilà fin prêts pour découvrir mon outil favori pour profiter de la richesse de tous ces contenus audio.

Gestionnaire de podcasts

Pour écouter des podcasts, il est nécessaire de s’outiller convenablement. Car non, aller sur le site web (ou la page Soundcloud) d’un podcast pour l’écouter n’est pas une solution satisfaisante.

Les gestionnaires de podcasts, ce n’est pas ce qui manque sur le marché. Étant sous Android depuis 2009, j’ai passé plusieurs années avec Podcast Addict, qui est encore aujourd’hui une des apps de référence sur Android. Elle est développée par Xavier Guillemane, un petit français qui mérite bien quelques applaudissements.

J’ai basculé sur Pocket Casts vers 2015, quand je me suis rendu compte que l’interface était sensiblement supérieure à celle de Podcast Addict. Je m’en sers toujours depuis — plus intensément que jamais. Au point de cannibaliser ma consommation de musique, mais c’est un autre sujet.

Statistiques d’écoute de podcasts sur Pocket Casts
Mes stats Pocket Casts à ce jour (décembre 2019). Je ne saurais pas dire quand a commencé le compteur. 🤔

Pocket Casts intègre toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin pour écouter des podcasts dans des conditions décentes, comme la mémorisation précise du moment où vous vous étiez arrêté (ça paraît évident, mais essayez de faire ça sur Soundcloud…), la vitesse variable pour écouter en accéléré (ou au ralenti si ça vous chante), le téléchargement et l’archivage automatique des épisodes, ou encore la suppression des silences (il faudrait que j’essaie un jour, mais j’aime bien le silence). Une autre fonctionnalité que j’adore : pouvoir lire un épisode « seul », sans à avoir à m’abonner à l’intégralité du podcast.

Il existe une version web de Pocket Casts, synchronisée avec les applications mobiles

Mais sa plus grande force est probablement sa version web, qui se synchronise parfaitement avec la version mobile (disponible sur iOS et Android). Ça en fait un gestionnaire de podcasts multi-plateforme vraiment performant. Il n’est sans doute plus le seul à faire ça aujourd’hui (?), mais c’est un peu ce qui le faisait sortir du lot il y a quelques années. Faites-moi signe si mon benchmark n’est plus trop à jour.

Pour être tout à fait honnête, je me sers assez peu de la version web pour écouter des podcasts, étant donné que mes phases d’écoute ont essentiellement lieu dans des conditions de mobilité — sur mon app Android, donc. En revanche, je suis bien content de pouvoir utiliser mon ordinateur pour toutes les tâches comme la recherche ou l’ajout de nouveaux podcasts à mon catalogue. Le confort de la version web est bien supérieur pour ce type d’interactions. Elle coûte $9 à vie*, c’est-à-dire rien du tout si vous écoutez régulièrement des podcasts.

* Quelques jour après la publication de cet article (coïncidence ?), Pocket Casts a changé de modèle économique. Les apps mobiles sont devenues gratuites (contre quelques euros précédemment), tandis que la version web fait désormais partie d’un abonnement (« Pocket Casts Plus ») à $12 par an. Ils filent 3 ans d’abonnement gratuit aux gens qui comme moi, avaient déjà payé pour la version web.

Pas parfait non plus

Au rayon des améliorations potentielles, j’aimerais bien avoir une « inbox », ou autre système pour faciliter la prise de décision sur ce que je souhaite écouter à l’instant T.

Pour le moment, on doit se contenter d’une liste brute de tous les podcasts les uns à la suite des autres. Ce qui — quand on en suit une bonne centaine comme moi — devient vite un peu trop dense à mon goût, même après avoir réfléchi à un système de classement qui me convient.

J’aimerais bien une gestion plus fine qui permette au moins de faire des groupes de podcasts, ou de facilement différencier ses écoutes du moment de ses archives. Un simple mode « En cours » / « Archivé » à la BetaSeries suffirait largement.

L’outil idéal pour ce média ouvert (mais pour combien de temps ?)

Fait notable : Pocket Casts s’est fait racheter par NPR en 2018, ce qui n’est pas forcément une super nouvelle pour l’industrie des podcasts et son écosystème ouvert par nature — bien qu’il soit mis à mal par des opportunistes comme Luminary ou Majelan avec des méthodes peu scrupuleuses. Lisez le manifeste du podcast ouvert si le débat vous intéresse.

Ce rachat n’a pas eu beaucoup de conséquences sur le produit pour le moment, mais je garde un œil attentif sur ses potentielles répercussions.

En attendant, et malgré les quelques reproches que j’ai à lui faire, Pocket Casts reste mon gestionnaire de podcasts favori. Son utilisation est tellement fluide qu’on a tendance à en oublier les bienfaits au fil du temps. Ce qui est sans doute la marque de fabrique des bons logiciels. Bon courage à Stan avec Podcastium, car la barre est plutôt haute !



Articles liés 👇 
– Écouter des podcasts : la puissance du format audio
Casque sans fil à réduction de bruit

À ne pas rater !

Mes textes vous plaisent ? Suivez-moi.

Adresse e-mail non valide